Modalités de voyage aérien de et vers la Guyane - Recommandations aux voyageurs

Article
deplacements avion

Retrouvez les modalités de voyage aérien de et vers la Guyane

flyer aeroport labos

septaine modalités arrêts travail juillet 2021

♦ Des indemnités journalières versées aux personnes ne présentant pas un schéma vaccinal complet qui s’isolent sans pouvoir télétravailler

A son arrivée en Guyane, les passagers ne présentant pas un schéma vaccinal complet sont tenus de respecter une septaine, c’est-à-dire qu’il doivent s’isoler pendant sept jours. L’assuré qui se trouve dans l’impossibilité de télétravailler bénéficie d’indemnités journalières versées par l’Assurance maladie.

Désormais, les employeurs (secteur privé, fonction publique ou organisme de formation) dont un employé ou stagiaire se trouve dans cette situation et ne peut pas télétravailler, peuvent demander eux-mêmes l’arrêt de travail couvrant la période d'isolement jusqu'à obtention du résultat du test. Cette démarche est à effectuer directement sur declare.ameli.fr.

Pour les autres catégories professionnelles, la démarche peut être réalisée par l'assuré lui-même. Les assurés de la Mutuelle sociale agricole doivent se rendre sur msa.fr.

L'arrêt de travail pourra être établi à compter du jour du retour pour une durée de 9 jours maximum intégrant les 7 jours d'isolement et le délai d'obtention du résultat du test.

Les déclarations faites sur ce téléservice ne déclenchent pas une indemnisation automatique. L'organisme de l'Assurance Maladie compétent pour le versement de la prestation se réserve le droit de demander toutes informations complémentaires dans le cadre de la vérification des conditions d'indemnisation. À ce titre, le déclarant doit conserver les justificatifs de voyage qui pourront être communiqués à l'Assurance Maladie en cas de contrôle.

Pour les salariés du secteur public, si le fonctionnaire ou le militaire ne peut pas exercer ses fonctions en télétravail, son employeur peut placer en autorisation spéciale d’absence afin qu’il soit en mesure de respecter son isolement. Dans ces conditions, un employeur ne peut demander à son salarié qui ne peut télétravailler de poser des jours de congé pour couvrir la période d’isolement à laquelle il doit se soumettre.