Métaux lourds

L’exposition des populations guyanaises aux métaux lourds, notamment au plomb et au mercure, a fait l’objet de nombreuses études épidémiologiques alertant sur leurs dangers pour la santé.

Le plus souvent ingérés par le biais de l’alimentation, ces métaux sont responsables d’altérations du système nerveux. En Guyane, l’imprégnation au plomb ou au mercure se retrouve sur tout le territoire, bien que les populations vivant sur les fleuves soient les premières concernées. Les femmes enceintes et les enfants sont les plus à risque. 

La stratégie métaux lourds (StraMeLo)

stramelo logo

C’est pour lutter contre les intoxications aux métaux lourds que l’ARS, conjointement à la Préfecture de Guyane, a lancé en 2021 une  stratégie participative et engagée, la Stratégie Métaux Lourds (StraMeLo), dont les travaux doivent s’étendre jusqu’en 2025.

La StraMeLo s’inscrit dans la suite logique du pôle “Mercure” créé par la Préfecture en 2003 et qui avait permis d’aboutir à l’interdiction de l’utilisation de mercure dans le cadre de l’exploitation  aurifère.  En 2011, la découverte de cas de saturnisme (intoxication au plomb) sur le territoire a entrainé l’extension des réflexions déjà engagées, dans le cadre d’un pôle de compétences “Mercure-Plomb”. 

Huit groupes de travail

  • Plomb de chasse
  • Offre alimentaire
  • Exposition environnementale
  • Agriculture et diversification
  • Surveillance et gestion environnementale
  • Repérage des intoxications
  • Prise en charge des intoxications
  • Sensibilisation des professionnels