Guyane

Besoins en santé en Guyane à l'Horizon 2030

Etude et rapport
Date de publication
Visuel
besoins sante guyane etude AFD
Étude prospective ARS Guyane / AFD : "Quel impact des dynamiques démographiques sur l’offre sanitaire et médico-sociale de la Guyane ?"
Corps de texte

Contexte de réalisation de l’étude 

Les dynamiques démographiques en cours constituent un véritable défi pour l’offre de soin et l’offre médico-sociale en Guyane. Dans ce contexte, l’étude pilotée par l’Agence Régionale de Santé de Guyane (ARS), l’Agence Française de Développement (AFD) et l’ancien Conseil général de Guyane devenu la Collectivité Territoriale de Guyane (CTG) au 1er janvier 2016, a permis d’établir un état des lieux de la situation actuelle et de présenter plusieurs scénarii pour les besoins futurs.

Objectifs de l’étude

L’étude d’impact des dynamiques démographiques sur l’offre sanitaire et médico-sociale vise à :

  • Elaborer différents scénarios d’évolution possibles quant aux besoins de la population d’ici à 2030, dans le secteur sanitaire et médico-social
  • Formuler des propositions opérationnelles sur le renforcement de l’offre, en estimant le nombre de places supplémentaires à créer, les dépenses annuelles, et les besoins de ressources humaines
  • Contribuer à nourrir la réflexion pour l’élaboration des politiques publiques

Résultats de l’étude

L’état des lieux réalisé dans cette étude dresse le portrait sociodémographique de la Guyane et présente la situation actuelle en termes d’accès aux droits à une couverture maladie, d’état de santé de la population, ou encore de recours au secteur sanitaire et médico-social et au secteur libéral et ambulatoire.

Sur cette base, des projections à horizon 2020 et 2030 ont été réalisées pour évaluer les besoins de prise en charge sanitaire et médico-sociale et les capacités de prise en charge nécessaires pour répondre à ces besoins (équipements, dépenses de fonctionnement, ressources humaines). Trois scenarii de projection des besoins de renforcement des dispositifs de prise en charge sont ainsi proposés, en fonction de l’objectif de taux d’équipement retenu et du niveau d’efficience des offreurs de soins.

Les projections font ressortir un besoin important d’augmentation des capacités sanitaires et médico-sociales, ainsi qu’un besoin de renforcement des dispositifs de prévention et de coordination des acteurs.

L'étude fournit de la sorte une base pour des arbitrages qui seront à opérer pour prioriser les investissements, notamment en termes d’ouverture de lits/places aux endroits les plus adéquats, et de validation d’appels à projet.