Guyane

Organisation de l' ARS

Article
L’ARS de Guyane est dirigée par Clara DE BORT entourée d’une équipe rapprochée intervenant dans les domaines suivants (Veille et sécurité sanitaire, Offre de soins, Promotion de la santé et milieux de vie, Projets de santé, Performance en santé, Missions stratégiques).
Corps de texte
clara de bort

L’organisation garantit la transparence et la transversalité pour s’adapter aux enjeux de la santé. 
Les instances de l’ARS assurent la coordination des politiques de santé et la concertation avec les acteurs et les représentants des usagers

Pour l’exercice de ses missions, le directeur général de l’ARS s’appuie sur :

une équipe de direction, composée des directeurs responsables des pôles métiers et supports de l’ARS Guyane,
un dispositif  large de concertation qui associe l’ensemble des acteurs locaux de santé à la construction de la politique de santé en région.

80 personnes composent l’ARS

L’ARS se compose de directions « métiers » (promotion de la santé, offre de soins), de directions « supports » (ressources humaines, système d’information…) et de ressources transversales (statistiques…). Elle est composée de 80 personnes.

Les instances de la concertation

L’ARS mène ses travaux en étroite collaboration avec les partenaires de santé et institutionnels au travers de ses instances de pilotage et de concertation.

Elle comporte:

  • Un conseil de surveillance,composé de représentants de l’Etat, des partenaires sociaux, de l'Assurance maladie, des élus, des usagers, et de personnes qualifiées,de membres siégeant avec voix consultative (représentants du personnel de l’Agence, directeur général).

    Le conseil de surveillance est présidé par le Préfet de région. Il émet un avis sur les orientations stratégiques de l’Agence et évalue ses résultats.

  • La Conférence régionale de la santé et de l’autonomie (CRSA) émet des avis et formule des propositions sur la construction de la politique de santé en région.
  • Deux commissions de coordination des politiques de santé associent les services de l’Etat, les collectivités territoriales et les organismes de sécurité sociale compétents. Elles veillent à la cohérence et à la complémentarité des actions menées dans les domaines de la prévention, de la prise en charge des soins et de l’accompagnement médico-social.