Guyane

Signature du Contrat Local de Santé de Saint-Laurent-du-Maroni

Actualité
Date de publication
Visuel
cls st laurent
L’ARS de Guyane en partenariat avec la mairie de Saint-Laurent-du-Maroni, le centre hospitalier de l’ouest guyanais, le RSMA et la préfecture travaillent à l’amélioration de la santé des habitants de la commune de l’ouest.
Cette collaboration s'est concrétisée le 10 septembre par la signature d’un Contrat Local de Santé pour une durée de 3 ans, à la mairie de Saint-Laurent-du-Maroni.
Corps de texte

L’objectif de cette démarche est de faciliter la mise en réseau des acteurs et des projets de santé de Saint-Laurent-Du-Maroni pour réduire les inégalités sociales et territoriales de santé. Véritable levier pour adapter la politique de santé régionale aux besoins du territoire, il concerne des domaines d’intervention variés : promotion de la santé, prévention, politique de soins et accompagnement médico-social.

Le contenu du Contrat Local de Santé

  • Développer la coordination des parcours de soins et des démarches de promotion de la santé
  •  Renforcer le pouvoir d’agir en santé des habitants en s’appuyant sur le développement de la médiation, de l’information en santé et de la participation des habitants
  •  Mobiliser durablement l’ensemble des acteurs institutionnels pour agir sur les déterminants de santé notamment sur l’accès aux droits, la formation et l’aménagement du territoire.

Le fonctionnement du contrat local de santé :

  •  Le recrutement d’un.e chargé.e de mission de santé à la mairie, au sein du service politique de la ville.
  •  Des financements complémentaires alloués pour financer les actions s’inscrivant dans le cadre défini par le Contrat Local de Santé.
  •  Des temps de travail thématiques réguliers pour faciliter le travail en réseau des acteurs.
  •  Un pilotage institutionnel fort co-porté par la ville, l’ARS, et la préfecture pour suivre l’avancement des différentes actions.
  •  Une évaluation partagée avec les acteurs du territoire pour mesurer les effets de la démarche d’ici 3 ans.