Guyane

Sargasses : Conduites à tenir en fonction des seuils d’exposition au H2S

Actualité
Date de publication
Visuel
sargasses sur plage guyane
Conduites à tenir pour la mise en œuvre des recommandations sanitaires et des mesures de gestion opérationnelle en fonction des seuils d’exposition au H2S.

Référence :
Avis du HCSP du 8 juin 2018 relatif à la définition de mesures de gestion concernant l’exposition des populations antillaises à de l’ammoniac (NH3) et du sulfure d’hydrogène (H2S) issus de la décomposition d’algues Sargasses.
Corps de texte

En référence à l’avis du HCSP du 8 juin 2018, relatif aux messages sanitaires à diffuser lors d’épisodes de pollution de l’air, les populations cibles auxquelles les recommandations sanitaires doivent être appliquées :

Populations cibles

  • Populations vulnérables : Femmes enceintes, nourrissons et jeunes enfants, personnes de plus de 65 ans, personnes souffrant de pathologies cardio-vasculaires, insuffisants cardiaques ou respiratoires, personnes asthmatiques.
  • Populations sensibles : Personnes se reconnaissant comme sensibles lors des pics de pollution et/ou dont les symptômes apparaissent ou sont amplifiés lors des pics (par exemple : personnes diabétiques, personnes immunodéprimées, personnes souffrant d’affections neurologiques ou à risques cardiaque, respiratoire, infectieux).

Population générale

Les recommandations sanitaires suivantes ont pour objectif de fournir des éléments techniques pour la gestion de situations en fonction du niveau d’exposition au H2S, la durée de l’exposition et la sensibilité de personnes exposées. Ces mesures doivent être provisoires et ne doivent être appliquées qu’en cas d’impossibilité d’enlèvement rapide des dépôts d’algues, qui constitue la meilleure mesure de protection des populations.

L’ARS Guyane propose un diagramme à l’échelle logarithmique basé sur un diagramme élaboré par l’ARS Martinique, relatif aux effets sanitaires liés au H2S en fonction de la durée d’exposition des populations (cf. annexe). Sur la base de ce diagramme, différents niveaux de gestion sont identifiés en fonction des seuils de H2S mesurés. En annexe figure également un tableau élaboré par l’ARS Guadeloupe sur les messages d’information et de recommandation.

Messages d’information à destination de la population et conduite à tenir :

Dès perception de l’odeur du H2S : diffusion de recommandations sanitaires aux populations vulnérables et sensibles et à la population générale.

  1. Messages d’information pour la population générale et les personnes vulnérables dans le cas de valeurs entre 0,07 et 1 ppm pour H2S et inférieures à 8,3 ppm10 pour le NH3.

Information d’un échouage d’algues à l’attention de l’ensemble de la population avec mention des communes concernées et des secteurs les plus impactés.

Demander à la population générale, et en particulier aux personnes vulnérables, d’être attentives aux informations diffusées dans les semaines qui suivent l’annonce sur l’évolution du phénomène.

Inviter les personnes vulnérables à se tenir éloignées des zones de présence des algues en décomposition dès la perception des odeurs (H2S) et à éviter d’être sous le vent des émissions des gaz.

  1. Messages d’information et de recommandation et de recommandation pour la population générale et les personnes vulnérables dans le cas de valeurs comprises entre 1 et 5 ppm pour H2S et inférieures à 8,3 ppm pour NH3.

Population générale

- tenez-vous éloignées des zones affectées par les échouages des algues en décomposition

- adressez-vous à votre médecin ou votre pharmacien si vous présentez les symptômes suivants : les yeux ou la gorge qui piquent, des larmoiements, des maux de tête, une difficulté respiratoire, de la toux, des démangeaisons, des vomissements, des vertiges.

Des informations sur les niveaux de pollution, les périodes et les régions concernées, sont disponibles sur les sites internet de l’ARS et des ASQAA.
 

Personnes vulnérables* (*Ces recommandations générales sont à adapter selon les cas avec le médecin traitant)

- ne pas séjourner sous le vent des émissions des gaz.

- adressez-vous à votre médecin ou votre pharmacien si vous présentez les symptômes suivants : les yeux ou la gorge qui piquent, des larmoiements, des maux de tête, une difficulté respiratoire, de la toux, des démangeaisons, des vomissements, des vertiges.

-éviter l’exposition aux autres substances irritantes et/ou allergisantes en air intérieur (fumée de tabac,…)

  1. Messages d’information et de recommandation pour la population générale et les personnes vulnérables dans le cas de valeurs supérieures à 5 ppm pour H2S ou  à 8,3 ppm pour NH3.

Indiquer à l’ensemble de la population, qu’il est fortement recommandé d’éviter l’accès aux zones à risque et de ne pas se placer sous le vent.

Les personnes qui représenteraient les symptômes signalés dans le tableau précédent seront invitées à s’adresser à leur médecin ou pharmacien.

La fermeture temporaire d’établissements recevant du public pourra être décidée par les autorités locales, en concertation avec les services de l’Etat (ARS, Rectorat, Préfecture).

Le HCSP souligne cependant que de telles extrémités marquent la faillite de la gestion préventive des échouages des Sargasses et de leur élimination rapide.

Ces recommandations, élaborées sur la base des connaissances disponibles à la date de publication de cet avis, peuvent évoluer en fonction de l’actualisation des connaissances et des données épidémiologiques.