Guyane

Qu’est-ce que le PAPRAPS ?

Actualité
Activités établissements
Date de publication
Visuel
pertinence des soins
papraps ou amélioration de la pertinence des soins
Le Plan d’Action Pluriannuel Régional d’Amélioration de la Pertinence des Soins détermine la démarche de la pertinence des soins (actes, prestations et prescriptions en santé) pour la région. Décret n°2015-1510 du 19 novembre 2015. Le plan est révisé chaque année.
Corps de texte

La pertinence des soins

La pertinence des soins est une démarche parallèle au nécessaire développement de

l’accès et de l’offre de soins en Guyane, elle vise la réduction du nombre d’actes et de soins non pertinents qui représente également un enjeu pour la qualité de notre système de soins et l’efficience des dépenses de santé.

La démarche repose sur :

  • L’élaboration d’outils et de référentiels nationaux (Outils de suivi, recommandations HAS et guide de bonnes pratiques…) ;
  • La mise en place d’outils régionaux pour inciter les établissements et les professionnels de santé à réduire les variations de pratiques médicales (guide méthodologique, suivi d’activité ATIH, MSAP, mise sous accord préalable) ;
  • L’élaboration d’une démarche contractuelle ARS/AM/Etablissement comportant des objectifs quantitatifs et qualitatifs à l’amélioration de la pertinence des soins ;
  • La sensibilisation du grand public, des usagers et des professionnels.

La pertinence des soins s’inscrit dans la déclinaison des orientations du plan national de gestion du risque et d’efficience du système de soins (PNGDRESS) défini pour une durée de 2 ans depuis la loi n°2016-41 du 26 janvier 2016 relative à la modernisation de notre système de santé.

Le PNGDRESS détermine les actions et les objectifs permettant d’améliorer les performances de notre système de santé, de maitriser l’évolution des dépenses conformément à l’Objectif national de dépenses d’assurance maladie (ONDAM) ; il est signé entre l’Etat et l’Union nationale des caisses d’assurance maladie (UNCAM).

La structuration

Le PRGDRESS se structure autour de 4 orientations :

  • Améliorer la pertinence des actes prescrits et diffuser les recommandations de bon usage ;
  • Accompagner le virage ambulatoire ;
  • Améliorer l’efficacité de la dépense hospitalière pour pérenniser la qualité de service ;
  • prix des médicaments et des dispositifs médicaux.
  • La mise en oeuvre et la finalité

La mise en oeuvre est:

Conjointe entre l’ARS et les réseaux locaux de l’assurance maladie (CGSS, DRSM, RSI…) dans un plan pluriannuel régional de gestion du risque et d’efficience du système de soins (PRGDRESS).
Fait l’objet d’une convention conclue entre le directeur général de l’ARS et les représentants des régimes d’assurance maladie.

La finalité :

Développer le juste soin au juste coût dans le cadre d’une démarche continue d’amélioration de la qualité des soins, en accompagnant les offreurs de soins, les établissements et les professionnels de santé dans l’évolution de l’organisation des prise en charges, au cœur des transformations de notre système de santé.