Guyane

Pasteur étudie la propagation du virus dans les ménages en Guyane

Actualité
Date de publication
Visuel
logo epi covid
L’étude Epi-Covid, portant sur 150 ménages en Guyane, doit permettre de déterminer le taux d’infection secondaire, la vitesse de propagation du virus, le taux de cas asymptomatiques, la période d’incubation et la période de contagiosité. Ces résultats seront comparés à ceux de territoires moins chauds et moins humides que la Guyane.
Corps de texte
pasteur Claude flamand

Le Covid-19 se propage-t-il dans les ménages de la même façon en Guyane que dans d’autres territoires moins chauds et moins humides. Telle est la question à laquelle l’Institut Pasteur de Cayenne espère pouvoir répondre d’ici aux grandes vacances ou à la rentrée de septembre. Le 23 mars, il a lancé l’étude Epi-Covid, en partenariat avec l’UMIT du CHC et la cellule Guyane de Santé publique France.

Epi-Covid se concentrera sur 150 cas confirmés non hospitalisés en Guyane et sur les personnes vivant sous le même toit. L’étude se décline sous la même forme en Guadeloupe et en Nouvelle-Calédonie, sur 50 cas à chaque fois. Les personnes vivant sous le même toit que les malades bénéficient de trois prélèvements naso-pharyngés et trois prélèvements sanguins, « afin de rechercher la présence du virus et d’anticorps spécifiques, une fois que les outils sérologiques seront disponibles », explique Claude Flamand, chercheur, responsable de l’unité d’épidémiologie à l’Institut Pasteur de Cayenne. D’autres études dans le monde suivent un protocole identique et permettront les comparaisons.

Depuis le 23 mars, une cinquantaine de personnes ont été incluses dans l’étude en Guyane. « On va essayer de comprendre comment le virus se propage à l’intérieur des ménages, poursuit Claude Flamand. On va estimer différents paramètres épidémiologiques comme le taux d’infections secondaires, la vitesse de propagation, la proportion des formes asymptomatiques qui jusqu’à présent n’est pas bien connue, la période d’incubation, la période de contagiosité. Ces éléments pourront être comparés avec les estimations qui ont été publiées dans d’autres pays, notamment dans des pays tempérés. L’objectif est de mieux comprendre la transmission dans un département comme la Guyane et en milieu tropical. » Les premières informations montrent une transmission assez importante dans les ménages.

Le Livret d’information Enquête EPICOVID

 

etude pasteur

Aller plus loin