Parcours de soins global après traitement du cancer

Appel à projets / candidatures / manifestation d'intérêt
Offre de soins

En cours d'attribution

Le dispositif du Parcours de soins global après le traitement d'un cancer s'inscrit dans le cadre de la stratégie décennale de lutte contre le cancer 2021-2030, en vue de limiter les séquelles, de prévenir les rechutes et d'améliorer la qualité de vie des personnes ayant eu un cancer.

Objet et population cible

Ce parcours de ville, qui peut également être réalisé en établissement, mis en œuvre après la fin du traitement actif s’inscrit dans la complémentarité du parcours hospitalier durant lequel le dispositif d’annonce et des soins de support sont proposés au patient.

 Ce parcours, dispensé dans les douze mois après la fin du traitement et suivant la prescription médicale, comporte : 

  • Un bilan fonctionnel et motivationnel d’activité physique réalisé par un professionnel et faisant l’objet d’un projet d’activité physique adaptée, et le cas échéant un bilan psychologique et/ou un bilan diététique
  • Des consultations de suivi de diététique et/ou psychologique : au maximum six au total pour l’ensemble des deux disciplines

La population visée est celle des patients atteints de cancer[1] reconnus en affection de longue durée (ALD) et jusqu’à 12 mois après la fin du traitement. 

 

[1] Le parcours de soins global après le traitement d’un cancer ne s’adresse pas aux patients pris en charge durant la période active du traitement, dont la période peut durer, selon le type de cancer et sa gravité, plusieurs mois ou plusieurs années. La trajectoire post cancer se définit à partir du moment où, si on mettait en place une consultation de fin de traitement du cancer, on pourrait dire au patient que le traitement de son cancer est terminé. A partir de ce moment-là, une surveillance est mise en place et des soins de support peuvent être proposés au patient. Durant cette trajectoire post cancer, il peut y avoir des traitements au long court qui ne font plus parti de la phase active du traitement. Il s’agit notamment des thérapies ciblées, thérapies orales, hormonothérapies, etc.

Les dossiers de candidatures devront être transmis et adressés en version papier (un exemplaire) au plus tard le 5 septembre 2022 à minuit à :

marine.barthelemy@ars.sante.fr