Les modalités d'accès au dépistage

Communiqué de presse
coronavirus
Visuel
communique_presse_covid19
L’ARS, la CGSS et le Service médical de l’Assurance maladie rappellent les modalités d’accès au dépistage et incitent les patients à en bénéficier
Corps de texte

L’ARS, la CGSS et le Service médical de l’Assurance maladie rappellent les modalités d’accès au dépistage et incitent les patients à en bénéficier

Depuis deux semaines on constate une forte baisse de la demande de dépistage RT-PCR. L’ARS, la CGSS et le Service médical de l’Assurance maladie rappellent que pour contrôler l’épidémie il est important que les personnes contagieuses connaissent leur situation, pour adapter leur comportement et éviter de faire prendre des risques à leurs proches, en particulier les plus vulnérables.

Seul le test virologique (RT-PCR) permet de savoir si le virus est présent chez la personne au moment du prélèvement. Si le test est positif, la personne sait qu’elle traverse une période pendant laquelle elle est contagieuse : elle a pu et va pouvoir, pendant quelques jours, contaminer ses proches. La personne peut ainsi prévenir ses proches et les protéger, en s’isolant au maximum. Si le test est négatif, la personne doit surveiller l’apparition de symptômes et s’isoler si ceux-ci apparaissent ou perdurent (difficultés respiratoires, fièvre, toux, fatigue inhabituelle, maux de tête, courbatures, maux de gorge, perte de goût ou d’odorat…).

Le prélèvement est assuré par un professionnel de santé, qui prélève avec un écouvillon dans le nez un peu de liquide nasopharyngé. Les laboratoires travaillent en réseau et ne connaissent plus de rupture de stock. Ils signalent peu de délai d’attente.

L'intégralité du Communiqué de Presse