Guyane

Les missions de l'OMEDIT

Article
Visuel
Image Source
medicaments
L' OMEDIT Guyane est une structure d'appui et d'expertise pour le bon usage des médicaments et des dispositifs médicaux pour les établissements de santé et l' ARS dont il va éclairer la décision
Corps de texte

Les objectifs de l' OMEDIT

  • Promouvoir le bon usage de l’ensemble des médicaments et des dispositifs médicaux, dans un objectif d’égalité d'accès aux soins et de qualité pour la prise en charge thérapeutique globale du patient.
    Il assure notamment le suivi du Contrat de Bon Usage des médicaments et des dispositifs médicaux de la liste en sus.(Produits onéreux pris en charge dans un cadre spécifique).
  • Etre une structure d’expertise et d’appui aux ARS.L’observatoire est un outil d’appui, de recueil et d’analyse d’informations.
    Il a une fonction d'expertise objective et indépendante vis à vis de l'ARS.L'Observatoire est également un lieu d’échanges et de partage d’expériences pour les Etablissements de santé.

    En assurant la promotion de la "juste" prescription, de la "juste" délivrance, dans un souci de "juste" coût, il contribue à réduire les inégalités d'accès aux thérapeutiques les mieux adaptées.

Le Contrat de Bon Usage des médicaments et des dispositifs médicaux de Guyane

Ce contrat a pour principal objectif d'inciter, favoriser, voir intensifier une démarche dynamique d'amélioration et de sécurisation du circuit des médicaments et des dispositifs médicaux stériles.
Par ce contrat établi pour une durée de 4 à 5 ans, l'établissement de santé s'engage avec les autorités de tutelle c’est-à dire l’ARS et la DRSM (Direction Régionale du Service Médical) de Guyane placée auprès de la CGSS de Guyane, à mettre en œuvre un programme d'actions qui comprend :

  • l’informatisation du circuit du médicament.
  • la prescription et la dispensation à délivrance nominative.
  • la traçabilité de la prescription à l’administration.
  • le développement d’un système d’amélioration de la qualité.
  • la centralisation de la préparation sous la responsabilité d’un pharmacien, des traitements anticancéreux, dans les établissements concernés.
  • le développement des pratiques pluridisciplinaires ou en réseau et le respect des référentiels, en cancérologie et pour les maladies rares.
  • des engagements spécifiques pour le bon usage des produits de la liste en sus.

Il a été mis en place pour la période 2010/2014 pour les Etablissements de médecine, chirurgie et obstétrique et pour la période 2011/2014 pour les structures d’hospitalisation à domicile et de dialyse.

Un rapport d’étape est  à remettre chaque année avant le 15 octobre à l’ARS

Aller plus loin

Nouveaux textes

Arrêté du 18 novembre 2013 fixant le contrat type de bon usage des médicaments et des produits et prestations mentionné à l’article L. 162-22-7 du code de la sécurité sociale

Arrêté du 18 novembre 2013 fixant le modèle de rapport d’étape annuel servant de base à l’évaluation du contrat de bon usage mentionné à l’article L. 162-22-7 du code de la sécurité sociale

Décret no 2013-870 du 27 septembre 2013 relatif au contrat de bon usage des médicaments et des produits et prestations mentionné à l’article L. 162-22-7 du code de la sécurité sociale

Instruction CBU de la DGOS/PF2/DSS/2013/404 du 10 décembre 2013 relative à la mise en oeuvre du décret du 27 septembre 2013 relatif au contrat de bon usage des médicaments et produits et prestations mentionné à l’article L. 162-22-7 du code de la sécurité sociale

Textes relatifs aux Omédits

Décret T2A

Circulaire de bon usage

Dispositif d'observation et d'évaluation des pratiques de prescription des produits de santé

Recueil des données sur les médicaments et les dispositifs médicaux