Guyane

Journée mondiale de lutte contre le sida: "La Guyane se mobilise"

Actualité
Santé publique
Date de publication
Visuel
sida visuel guyane 2017
A l’occasion du 1er décembre, journée mondiale de lutte contre le Sida, tous les acteurs guyanais –professionnels et associatifs- œuvrant dans les domaines de la prévention, du dépistage, des soins et de l’accompagnement des patients se mobilisent pour organiser diverses actions, avec le soutien de l' ARS Guyane.
Corps de texte

En Guyane, le VIH reste une maladie bien présente. Ensemble, et notamment grâce aux relais des médias, nous pouvons lever des freins les plus graves à la lutte contre la maladie : la stigmatisation et la discrimination.

Les efforts combinés des acteurs locaux et nationaux de la lutte contre le VIH-Sida ont été à l’origine de progrès remarquables dans la prévention, le dépistage, le traitement et la prise en charge de l’infection

En mobilisant et sensibilisant la population de Guyane, tous les partenaires associatifs, sociaux, médicaux,, paramédicaux, milieux scolaires  souhaitent faire rentrer dans les mœurs l’importance de la démarche de dépistage dans le but de réduire l’évolution de l’épidémie et de les amener vers l’accès aux soins le plus tôt possible.

Les personnes vivant avec le VIH sont fréquemment soumises à des discriminations et à des abus de droits humains : nombreuses sont celles qui ont été rejetées par leur famille et leurs amis, chassées de leur domicile et de leur travail. Ces discriminations empêchent les individus de chercher à connaître leur statut VIH. Elles découragent les personnes qui se savent infectées de faire connaître leur diagnostic et d’agir pour protéger autrui et de chercher pour elles-mêmes un traitement et une prise en charge.

"OUI à la solidarité
NON aux discriminations
Ensemble, nous allons GAGNER!"

La stigmatisation et la discrimination constituent un des obstacles les plus graves à la lutte effective contre l’épidémie.

La Journée Mondiale du sida est là pour rappeler qu’ensemble, nous devons être pleinement solidaires de tous les patients.

De nombreuses actions de mobilisation et de sensibilisation seront menées sur le territoire guyanais , dans différents lieux, autour de nombreuses activités autour de cette journée symbolique, qui permet de valoriser le travail mené au quotidien pour la réduction de l’évolution du VIH et l’accès aux soins, la lutte contre les discriminations et le soutien aux personnes touchées par le VIH.

La situation en Guyane

Comme les pays de la Caraïbes, la prévalence du VIH en Guyane dépasse les 1 %, et la transmission hétérosexuelle du virus est principalement hétérosexuelle. Les départements Français d’Amérique (Guadeloupe, Martinique et Guyane), constituent depuis 2001 des territoires prioritaires dans la lutte contre l’infection au VIH/sida en France. Récemment cette priorité a été réaffirmée pour la période 2011-2016 des Plans stratégiques régionaux de santé et les schémas régionaux de prévention de ces territoires. L’accent est mis sur des objectifs spécifiques portant sur le dépistage du VIH, la lutte contre l’homophobie, ou s’intégrant dans la prévention des risques sexuels et reproductifs en général, et notamment des IST et des grossesses précoces.

En Guyane plus de 2000 personnes VIH sont suivies médicalement et socialement, mais des centaines de personnes ignorent encore qu’elles sont porteuses du VIH. On parle « d’épidémie cachée ». Par ailleurs, un tiers des dépistages ont lieu à un stade tardif de l’infection. Ces personnes qui ignorent leur infection, ne peuvent pas bénéficier d’une prise en charge précoce, qui leur permettrait d’avoir une espérance de vie proche d’une personne non touchée par le Virus.

C’est pourquoi il est recommandé en Guyane 1 dépistage par an à tout individu sexuellement actif et beaucoup d’initiatives sont mises en œuvre à cet effet, comme l’incitation des patients à se faire dépister régulièrement par les soignants, aussi bien dans les établissements de santé que chez les médecins libéraux, et comme le dépistage communautaire, « hors les murs », par TROD.

La Journée mondiale du Sida est l’occasion de mettre en lumière l’intérêt de favoriser l’accès au dépistage par tous les moyens possibles et de multiplier les occasions de connaître son statut sérologique. La population ne doit rater aucune occasion pour se faire dépister : on peut demander à tout médecin et à n’importe quel moment un dépistage. De plus des structures avec un accès anonyme et gratuit existent. De même les professionnels de santé ne doivent rater aucune occasion pour inviter leurs patients à se faire dépister.

Parallèlement aux études et aux avancées dans ce domaine, nous devons continuer à inciter au dépistage. C’est un travail collectif : voisins, parents, amis, et tous professionnels confondus quelque soit son domaine d’activités.

Aller plus loin

Film « 120 BATTEMENTS PAR MINUTE »

120 battements par minute

Projections du film à l’ Eldorado à CAYENNE et à l’Urania à KOUROU suivies de débats

Ce film coécrit et réalisé par Robin Campillo, est sorti en 2017, il retrace en 140 minutes le combat des militants d’Act Up dans les années 1990.
Il a remporté le Grand Prix et la Queer Palm au Festival de Cannes 2017, ainsi que le Prix Fipresci et le Prix du Public au Festival de Cabourg 2017.