Guyane

Evaluation du PRS Guyane 2011-2015

Article
En février 2012, l' ARS adoptait le Projet Régional de Santé de Guyane.
Cinq ans après, ce PRS a été soumis à une évaluation externe, associant largement les acteurs locaux de santé. Les conclusions sont publiées et alimenteront la réflexion et le pilotage régional de la politique de santé.
Corps de texte

A l’issue de la période de mise en œuvre du PRS au niveau régional, l’heure est venue de tirer les premiers enseignements de cette expérience et d’évaluer de manière précise le dispositif mis en œuvre. Le mécanisme d’évaluation s’inscrit désormais dans toute démarche de gouvernance accompagnant la mise en œuvre d’une politique publique, dans le cadre de la recherche d’une action publique plus performante, plus transparente et plus convaincante.
Il s’agit aussi pour l’Agence de préparer l’avenir et notamment le PRS de deuxième génération, dans un contexte de revendication de la population guyanaise d’implication dans l’élaboration des politiques publiques du territoire.

« Le PRS est révisé au moins tous les 5 ans après évaluation de sa mise en œuvre et de la réalisation des objectifs fixés dans le plan stratégique régional de santé. »

L’évaluation répond à des enjeux forts :

  • Aide à la décision : l’évaluation finale doit permettre d’identifier – au niveau stratégique – les grands enjeux en vue de la préparation du PRS 2, et au niveau opérationnel, les mesures nécessitant des ajustements ;
  • Rendre compte des actions entreprises, auprès des acteurs de la santé notamment ; cet effort s’inscrit dans le prolongement du développement de la démocratie sanitaire sur le territoire ;
  • Mobiliser les acteurs (CRSA, Comité d’Experts, …), afin de maintenir une dynamique territoriale en vue de l’élaboration du PRS2.

L’évaluation externe a été réalisée par la SCOP « Regards Santé » entre septembre 2016 et mars 2017.

A l’issue de la période de mise en œuvre du PRS au niveau régional, l’heure est venue de tirer les premiers enseignements de cette expérience et d’évaluer de manière précise le dispositif mis en œuvre. Le mécanisme d’évaluation s’inscrit désormais dans toute démarche de gouvernance accompagnant la mise en œuvre d’une politique publique, dans le cadre de la recherche d’une action publique plus performante, plus transparente et plus convaincante.
Il s’agit aussi pour l’Agence de préparer l’avenir et notamment le PRS de deuxième génération, dans un contexte de revendication de la population guyanaise d’implication dans l’élaboration des politiques publiques du territoire.

L’ARS Guyane a ainsi confié à « Regards Santé » la réalisation de l’évaluation finale de son PRS avec les objectifs suivants :

  • Porter une appréciation sur le PRS Guyane en tant que politique publique, vecteur d’amélioration du système de santé régional ;
  • Mesurer les résultats obtenus au regard des objectifs fixés ;
  • Tirer les enseignements relatifs à sa gouvernance pour l’ensemble des acteurs (instances, professionnels de santé, institutions financeurs, structures associatives, bénéficiaires) en analysant notamment sa cohérence externe avec les politiques publiques régionales ;
  • Présenter des recommandations en appui à la construction du prochain PRS.

Les principes méthodologiques retenus s’appliquent à répondre à ces objectifs par le déploiement d’une méthode d’évaluation à vocation participative.

Cette démarche portait sur une politique publique, à savoir un ensemble coordonné de mesures et d’actions publiques, de procédures, de régulations, destiné à répondre à une demande sociale et à susciter une transformation pérenne de l’état de santé de la population guyanaise.

L’évaluation s’est appuyée sur les contributions des acteurs. Près de 200 acteurs dont une trentaine de membres titulaires de la CRSA ont été mobilisés dans des groupes de travail sur une période de 4 mois.

Les groupes de travail ont été organisés sur un échantillon de thèmes prioritaires pour la Guyane. Les critères d’échantillonnage retenus par l’ARS étaient que ces thèmes :

  • Aient Présenté un enjeu stratégique pour la Guyane,
  • Aient été spécifiques à la Guyane,
  • Aient demandé de l’innovation sur le territoire,
  • Aient été une réussite,
  • Aient soulevé des freins,

Leur sélection a été opérée par les référents schémas et soumis au Comité de suivi de l’évaluation et à la CRSA. Ils ont fait l’objet d’une analyse approfondie.

Les enjeux de cette démarche étaient de :

  • Donner plus de visibilité aux actions menées dans le cadre du PRS ;
  • Associer/mobiliser différents acteurs et parties prenantes (décideurs, professionnels, usagers, …) à la définition et à la mise en œuvre de la politique régionale de santé dans une perspective d’évolution ;
  • Mieux connaître les stratégies d’action efficaces, dans une optique d’amélioration et de diffusion des bonnes pratiques ;
  • Réajuster et prioriser les objectifs et les actions (poursuite ou arrêt de l’action, déploiement, …) pour le futur PRS 2.