Guyane

Echouage d’algues "sargasses" sur les plages de Cayenne et Rémire-Montjoly

Actualité
Date de publication
Visuel
Communiqué de presse
L’ARS procède aux mesures et rappelle la conduite à tenir
Corps de texte

Depuis quelques jours on constate l’échouage d’algues sargasses sur certaines plages de Guyane. La quantité de dépôts apparaît plus importante que l’an passé.

L’ARS a procédé à des mesures d’hydrogène sulfuré (H2S) et de (NH3) le mercredi 13 mars et ce lundi 18 mars sur les plages de Cayenne, et Remire. Ces mesures ont permis de confirmer qu’aucune concentration d’H2S ni de NH3 n’y était détectable.

L’ARS rappelle néanmoins les recommandations suivantes :

  • Eviter de manipuler les algues en décomposition,
  • Eviter la baignade et le contact avec les masses d’algues flottantes,
  • Pour les personnes sensibles (femmes enceintes, enfants en bas âge, personnes âgées, insuffisants respiratoires, asthmatiques), s’éloigner des zones où une odeur d’H2S (odeur caractéristique d’œuf pourri) est perceptible. Consulter un médecin en cas de symptômes irritatifs (toux, irritations des yeux, vertiges, maux de tête) après une exposition à des algues sargasses.
  • Eviter les zones de bord de mer où des algues se sont accumulées en quantités importantes.

Ces recommandations sont susceptibles d’être complétées en fonction de l’évolution des échouages et dépôts dans les jours à venir.

Aller plus loin

Documents à télécharger