Guyane

Dans la famille du CHAR ....je demande la "FIN de CRISE" !

Actualité
Date de publication
Visuel
char fin de crise aout 2018
La crise aux urgences du CHAR débutée le 3 mai 2018, vient de se terminer.
Corps de texte

Le 17 août 2018, sous la médiation du Directeur Général de l'ARS Guyane, Jacques CARTIAUX, la directrice générale de l'hôpital de Cayenne, Agnès DROUHIN et le représentant territorial du syndicat SAMU - SDUF, le docteur Pierre CHESNEAU, ont signé un protocole mettant fin à 4 mois de conflit au service des urgences.

Que retenir de cette crise ?

D'abord, un protocole d'accord où " Engagements" et "actions" ont tout leur sens.

31 points ont été négociés : l'ARS veillera d'une part, à ce que les engagements pris par la direction soient tenus et d'autre part qu'ils le soient conformément à un calendrier validé entre les parties.

En résumé : les 31 points de l'accord portent sur la gestion des ressources humaines, l'organisation du travail, l'aménagement des locaux et les conditions de travail.

Ensuite, cette crise a mobilisé des acteurs régionaux et nationaux pour que la direction du CHAR et les médecins urgentistes renouent avec le dialogue.

On citera : le President de l'URPS des médecins, le docteur Elie chow Chine, mais aussi les professeurs Couppié et Djossou , Madame Mazia, la présidente du conseil de surveillance du CHAR et enfin les professeurs Carli et Mimoz.

Enfin, cette crise a renforcé les orientations prises par l'ARS Guyane aux termes du Plan régional de santé 2, visant à développer l'attractivité des services hospitaliers guyanais.

Quelques repères :

Les urgences du CHAR enregistrent en moyenne 50 000 passages par an , dont 30. % concernent des enfants. 80% des personnes qui passent aux urgences repartent à leur domicile dans la journée. 20% sont hospitalisées.

Pour le service communication de l'ARS Guyane, A VAL

char signature fin de crise
char signature fin de crise 2
char fin de crise 3
char signature fin de crise
char signature fin de crise 2
char fin de crise 3