Guyane

Culture et Santé Guyane 2017

Appel à projets / candidatures
Culture et Santé
Statut
En cours d'attribution
Accroche
L'appel à projets Culture et santé est élaboré dans le cadre de la convention nationale Culture et Santé du 6 mai 2010 et de la convention de partenariat culture santé entre l'ARS Guyane et la Direction régionale des affaires culturelles de Guyane (DRAC), qui financent et pilotent ce dispositif.
Corps de texte

Présentation de l’appel à projet

            Le programme national « culture-santé » a pour objectif d'inciter acteurs culturels et responsables d'établissements de santé à construire ensemble une dynamique culturelle inscrite dans le projet d'établissement de chaque hôpital, de chaque établissement médico-social.

            La culture, vecteur de valorisation personnelle, professionnelle et sociale, est considérée comme une contribution à la politique de santé qui accorde une nouvelle place à l'usager. De même, une action culturelle au sein des établissements de santé contribue à la qualité des relations professionnelles et améliore l'inscription des établissements dans la cité.

            A l’échelle du territoire guyanais, l’Agence régionale de santé (ARS) et la Direction des affaires culturelles (DAC) de Guyane initient une politique culturelle volontariste en direction des publics en milieu hospitalier et médico-social (patients, personnels) afin de faciliter l’ouverture à la diversité culturelle, au sensible, à l’imaginaire et à la connaissance.

            Pour préfiguration de ce programme, l’ARS et la DAC lancent un premier appel à projet annuel destiné à tous les établissements de santé et médico-sociaux, qu'ils soient publics ou privés, en partenariat avec des équipes artistiques et culturelles de la Guyane.

            Les partenariats peuvent s'établir dans toutes les disciplines artistiques et dans le domaine patrimonial, sans distinction (le spectacle vivant, l’architecture, le patrimoine matériel et immatériel, les arts plastiques, les musées, le livre et la lecture, le cinéma, la musique, les pratiques numériques, etc.).    

            Ce rapprochement peut prendre des formes diverses (ateliers de pratique artistique, actions de médiation enrichies ou encore résidences d'artistes...). Le processus et l'apprentissage liés à la rencontre avec l'artiste, avec son œuvre et sa démarche de création restent primordiaux.

                       La mise en place d'un projet ambitieux nécessite une réflexion et une construction partagées entre les équipes de professionnels du soin et de la culture.

a) Dossier

Les établissements de santé et médico-sociaux devront adresser leur dossier d’instruction (annexe n°1) dument complété et  cosigné par le directeur de l'établissement et le partenaire culturel à l'ARS et à la DAC (voir coordonnées ARS et DAC au point 4 « Candidature », page 3).

au plus tard le jeudi 15 juin 2017

b) Commission

Une fois reçus, les projets sont soumis à l'avis de l'instance décisionnelle Culture et Santé (ARS-DAC) qui valide le financement des projets retenus dans le respect des engagements conclus entre les partenaires, en tenant compte du montant des crédits disponibles pour l'exercice budgétaire.

La programmation annuelle est arrêtée :

- en croisant, pour chaque projet, plusieurs critères d'éligibilité et de priorisation (voir ci-dessous)

- en respectant l'équilibre territorial à l'échelle de la région.

c) Critères d'éligibilité

  • Les projets doivent s'inscrire dans le cahier des charges (annexe n°2 ci-après).
  • Les établissements de santé et médico-sociaux relèvent du champ de compétence de l'ARS.
  • Sont considérés comme structures culturelles : théâtres, festivals, conservatoires, centres chorégraphiques, bibliothèques, librairies, maisons de la poésie, cinémas art et essai, structures d'éducation à l'image, centres et lieux d'art, écoles d'art, musées d'appellation "musées de France", centres d'interprétation du patrimoine, associations culturelles.
  • Le choix artistique relève de la compétence de la structure culturelle.
  • Les actions ponctuelles, isolées et les interventions qui ne seraient qu'une succession d'animations  ou d'ateliers sans lien entre eux ne pourront pas être prises en compte.
  • Les projets ne doivent pas avoir une visée occupationnelle ou thérapeutique, et ne peuvent pas davantage avoir pour objectif unique l’acquisition d’œuvres ou la réalisation d’une production finale (exposition, publication, spectacle, etc.). Les ateliers d'art thérapie internes à l'établissement sont inclus dans le domaine des soins et relèvent de la seule prérogative de l'établissement. Malgré leur intérêt, ils ne rentrent pas dans la démarche "culture santé".
  • Cette démarche est fondée sur une logique de projet. Les associations intervenant en établissement ne peuvent donc prétendre à une aide de fonctionnement dans le cadre de l'appel à projets. Elles peuvent en revanche, être des partenaires de projets culturels présentés par les établissements.

d) Seront privilégiés :

  • les projets faisant preuve d’une « prise de risque » et d’une cohérence par rapport aux caractéristiques de l’établissement hospitalier
  • les projets s'inscrivant dans la durée (résidence d'artiste, jumelage, ...) et associant d'autres acteurs locaux du territoire (écoles, associations, ...)
  • les projets s'inscrivant dans une dynamique territoriale associant des acteurs susceptibles d'accompagner les patients et résidents au-delà des murs de l'établissement. La commission soutiendra par ailleurs tout particulièrement les projets présentant une réflexion autour de la trajectoire de la personne (parcours du village à l'hôpital, de la médecine traditionnelle à la médecine hospitalière par exemple).
  • Les projets prenant en compte les pratiques et savoirs traditionnels des cultures vivantes présentes en Guyane est encouragée.
  • Une attention particulière sera donnée aux projets axés sur le bien-être des populations des territoires de l’intérieur, et notamment aux projets destinés aux Etablissements sanitaires ou médico-sociaux accueillant ces patients hors de leurs lieux de vie.

● L'appel à projet "culture et santé" 2017 porte sur des projets qui seront engagés par les établissements après le 22 juin 2017, date d’annonce des Appels à Projets retenus. Attention, les actions liées au projet ne doivent pas être terminées au moment du dépôt du dossier d'instruction. Aucun financement rétroactif ne peut être accordé.

● Les subventions sont attribuées pour le projet présenté. Elles ne peuvent servir à couvrir les frais de fonctionnement de l'établissement de santé ou médico-social ou de l'opérateur culturel, mais doivent être affectées aux dépenses induites par chaque projet.

La subvention est versée à l’établissement hospitalier ou à la structure culturelle selon le type de projet.

La subvention de l'ARS et de la DAC fait l'objet d'une allocation d'enveloppe non pérenne à l'établissement de santé ou médico-social, et  se traduit par une subvention au partenaire culturel, sachant que ces crédits ne peuvent couvrir que la rémunération des intervenants et leurs défraiements

● Si l'action prévue et aidée dans le cadre de l'appel à projets n'est pas réalisée, le montant des subventions devra être reversé.

Constitution du dossier

  • une lettre d'intention du directeur de l'établissement porteur du projet, exposant notamment son partenariat avec la ou les structures culturelles, ou l’artiste.
  • à compléter : le dossier d'instruction, un budget prévisionnel comprenant les charges et les produits de l'ensemble du projet (voir Annexe 1).

Modalités

Les établissements adresseront leur dossier  au plus tard le jeudi 15 juin 2017  délai de rigueur.

Les candidatures doivent être cosignées par le directeur de l'établissement et le partenaire culturel et adressées aux 2 destinataires suivants par mail ou par courrier postal :

  • M. le Directeur général de l'Agence régionale de santé
    Agence Régionale de Santé de Guyane
    66 avenue des Flamboyants
    CS 40696 – 97336 Cayenne Cedex

Ou par courriel :

ars-guyane-communication@ars.sante.fr

  • M. le Directeur régional des affaires culturelles Préfecture de la Région de Guyane – Direction Régionale des Affaires Culturelles
    4 rue du Vieux Port – CS60011 – 97321 Cayenne Cedex

Ou par courriel :

secretariat.dac.guyane@culture.gouv.fr et thomas.mouzard@culture.gouv.fr

 

 

Les candidats dont les projets seront retenus feront apparaître sur tous leurs supports de communication la mention explicite suivante :

  • avec le soutien du Ministère de la culture et de la communication-DAC Guyane,
    et de l'Agence régionale de santé Guyane, dans le cadre du programme "culture et santé
  • ainsi que les logos de la DAC et de l'ARS téléchargeables sur les sites internet respectifs.

Les établissements de santé et médico-sociaux peuvent contacter :

  • le référent du programme "culture santé" à l'Agence régionale de santé
  • la DAC s'ils souhaitent recueillir un avis sur les contenus culturels, la qualité artistique de leurs projets, le choix des artistes pressentis et la reconnaissance des structures culturelles susceptibles d'être partenaires,

Aller plus loin

Documents à télécharger

Contact

Contenu