Guyane

Coronavirus Guyane : 4 nouveaux cas de coronavirus en Guyane

Communiqué de presse
coronavirus
Visuel
communiqué presse visuel
► Coronavirus Guyane : 4 nouveaux cas de coronavirus en Guyane

►Les mesures annoncées par le Premier Ministre seront appliquées dès ce soir en Guyane
Corps de texte

Le 15 mars 2020, 4 nouveaux cas de coronavirus ont été confirmés en Guyane.

Il s’agit de 3 cas importés et d’un cas secondaire:

- (1) Un croisiériste revenant d’un voyage sur le bateau de croisière le « Costa Magica ».
- (2) Une personne et son enfant de retour d’un voyage en métropole.
- (1) Un cas autochtone/secondaire, proche d’un des derniers cas confirmés le vendredi 13 mars
dernier.
* Leur état clinique ne présente pas d’inquiétude.

Selon le protocole en vigueur, les 4 patients ont été pris en charge et sont actuellement en
confinement. Une équipe de L’Agence Régionale de Santé mène actuellement les investigations
complémentaires, afin d’identifier les personnes qui auraient été en contact rapproché et prolongé
avec ces patients et de leur donner des consignes précises et strictes.

Les enquêtes épidémiologiques sont en cours, afin de s’assurer de la meilleure prise en charge des
personnes, d’identifier les sujets contacts pouvant présenter un risque, prendre les mesures de
gestion appropriées, notamment pour protéger les personnes fragiles et ralentir la propagation du
virus.

Par ailleurs, suite à la décision de la Ministre des Outre-mer, en accord avec le Premier Ministre,
toutes les mesures annoncées concernant la fermeture des lieux recevant du public non
indispensables à la vie du pays, les mesures suivantes sont appliquées dès ce soir en Guyane,
jusqu’au 15 avril 2020 :

Resteront ouverts :

- Les commerces alimentaires
- Les pharmacies
- Les stations service
- Les banques
- Les services publics essentiels

La Préfecture, l’Agence Régionale de Santé et le Rectorat rappellent l’importance primordiale
des mesures de prévention, de détection et de protection, qui permettent de limiter la
circulation de ce virus sur notre territoire.

Plus que jamais la protection des personnes vulnérables est une priorité.

Aller plus loin