Coronavirus, actualité et conduite à tenir

Actualité
coronavirus
Date de publication
Visuel
coronavirus visuel web
Les sites du Ministère des solidarités et de la santé ainsi que celui de Santé Publique France vous tiennent informés et mettent à jour régulièrement les informations pour vous permettre de suivre l'évolution de la situation et délivrer les informations pratiques à destination des professionnels de santé et de la population.
Corps de texte

Le 31 décembre 2019, l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a été informée de plusieurs cas de pneumonies de cause inconnue en Chine. Le virus, jusqu’ici inconnu, est un coronavirus. Il a été dénommé COVID-19. 

Où trouver les informations utiles ?
 

coronavirus visuel_questions reponses
QUESTIONS / RÉPONSES (site du Gouvernement)

 

picto info

Plateforme téléphonique, actualités, symptômes, modes de transmission

Actualités COVID-19 - Ministère de la Santé

 

picto info

Tout savoir sur l’infection au nouveau coronavirus (SARS-CoV-2), Covid-19, en France et dans le Monde

Points de situation, questions / réponses, interviews... (Santé Publique France)
picto info

Les informations pour les professionnels de santé 

Informations utiles Coronavirus professionnels de santé
 

L’ARS a rédigé une note à destination des employeurs, pour les aider à faire face à la survenue d’un cas confirmé de Covid-19 parmi leurs salariés. Ces derniers jours, ils sont de plus en plus nombreux à solliciter les professionnels de santé que vous êtes ou l’ARS. En outre, le ministère du Travail a publié, sur son site internet, une liste de questions-réponses  qui pourra les guider. Cela ne doit en aucun cas faire oublier que meilleures seront les mesures de prévention mises en place par l’employeur, plus facile sera la gestion d’un cas parmi les salariés.

 

Avec l’accélération de l’épidémie de Covid-19 en Guyane, les interrogations des employeurs et des salariés se multiplient à mesure que des cas surgissent dans des entreprises, des administrations ou des associations. Pour les guider, l’ARS Guyane a rédigé une note à destination des employeurs. Elle détaille, en sept étapes, la procédure des cas contact Covid-19 en milieu professionnel.

Note à destination des employeurs. Elle détaille, en sept étapes, la procédure des cas contact Covid-19 en milieu professionnel.
 

Le virus ne circule pas tout seul, c’est nous tous qui le véhiculons. Les mesures suivantes sont des mesures de bon sens pour préserver votre santé et celle de votre entourage :

  • Restez chez vous,
  • Lavez-vous les mains très régulièrement.
  • Toussez ou éternuez dans votre coude.
  • Saluer sans se serrer la main, supprimer les embrassades
  • Utilisez des mouchoirs à usage unique.
  • Portez un masque  si vous êtes malade (sur prescription médicale).
  • Si vous présentez des symptômes de type toux ou fièvre, évitez tout contact avec des personnes fragiles ou âgées, et de ne pas emmener les enfants leur rendre visite.

Consignes de confinement

Réponses à vos questions, consignes et modalités administratives liées au confinement, numéros utiles

 

 

Plusieurs centaines de soignants appelés en renfort jusqu’au 15 août

Pour faire face à l’épidémie de Covid-19 qui touche la Guyane, le ministère des Solidarités et de la Santé en appelle à la solidarité nationale. Ce week-end, Olivier Véran a demandé aux Agences régionales de santé de tout l’Hexagone d’identifier les professionnels de santé susceptibles de venir renforcer les équipes guyanaises jusqu’à la mi-août. Chaque région a reçu des objectifs chiffrés en infirmiers diplômés d’Etat,  aides-soignants et médecins et dont médecins anesthésistes-réanimateurs. Après les premières rotations de volontaires de la Réserve sanitaire de ces dernières semaines, d’autres renforts arrivent dès aujourd’hui.

En mars et avril, les régions Grand Est, Île-de-France, Bourgogne-Franche-Comté ont bénéficié, tour à tour, de renforts sanitaires à mesure que l’épidémie de Covid-19 gagnait leurs territoires. C’est au tour de la Guyane. Olivier Véran, ministre de la Santé, en a fait officiellement la demande, dans un courrier adressé lundi aux directeurs généraux des Agences régionales de santé de tout l’Hexagone.

« Ceux qui ont bénéficié de ses renforts pendant la période qui s’est écoulée m’ont dit combien cela avait été utile et aidant pour leurs équipes. Il est important que nous puissions montrer que nous soutenons et aidons nos concitoyens sur le sol guyanais », écrit le ministre. En outre, le ministre fixe à chaque région un objectif chiffré de renforts à fournir à la Guyane, en IDE, en aides-soignants et en médecins, parmi lesquels des anesthésistes-réanimateurs.

Le courrier d'Olivier Véran aux DG des ARS - Appel à la solidarité nationale pour la Guyane

Un Ehpad de Montpellier (Hérault) a enregistré 47 cas d’infection Covid parmi ses 70 patients. L’ARS Guyane a effectué un retour d’expérience avec le CHU de Montpellier.

Le document issu de ce retour d'expérience

Un point de situation régional est effectué chaque jour concernant la situation  épidémiologique et les moyens mobilisés.

Reportez-vous à la rubrique Presse de l'ARS Guyane pour la situation régionale et au point quotidien du Ministère pour la situation nationale (liens ci-dessous)

A compter de ce 1er mai, les règles de délivrance des arrêts de travail relatifs au Covid-19 changent. L’ARS Guyane a réalisé pour vous un document synthétique en fonction de la situation de votre patient.

Les enfants se posent beaucoup de questions et peuvent être angoissés par la situation de crise sanitaire provoquée par le Covid 19. Ce document regroupe dans une bibliographie sélective   de nombreuses ressources vous permettant de répondre aux interrogations des enfants via des cours ou des activités, et de discuter avec eux d’immunité, de confinement, d’agents pathogènes, de médicaments, de vaccins…

Pédagothèque

Les institutions, associations  et gestionnaires de structures ont réorganisé leurs activités pendant l’épidémie. Ils ont surtout élargi leur spectre d’offres afin de ne laisser personne au bord du chemin. Dans cette période particulièrement difficile pour les publics fragiles, les professionnels de santé peuvent d’autant plus compter sur le secteur médico-social pour accompagner les personnes âgées, les porteurs de handicaps et leurs familles.

Apajh, Ebène, Adapei, Pagofip, ADPep, Groupe SOS, Un Autre Regard, Apadag, AS2AG, Atipa Autisme, Maia – réseau géronto, Char, MDPH, France Alzheimer Guyane, direction de l’autonomie de la CTG, France assos santé Guyane : toutes ses structures ont maintenu leurs activités depuis le début de l’épidémie de Covid-19 et pendant cette période de confinement. Pour leurs usagers, mais aussi pour orienter les personnes qui ne sont pas suivies et ont besoin de leur aide.

L’ARS, en lien avec ses partenaires institutionnels et associatifs, a réalisé pour vous un tableau détaillant pour chacun de ces acteurs les services qu’il propose pendant l’épidémie, le type de public auprès duquel il intervient et ses coordonnées mises à jour. Un outil qui peut vous être précieux, vous professionnels de santé, lorsqu’une situation compliquée vous est exposée et alors qu’il peut être plus difficile de contacter ses interlocuteurs habituels.

Retrouvez les coordonnées et les actions de tous ces acteurs

 

A partir de ce lundi 11 mai 2020, la dotation en masques sanitaires des professionnels de santé change. De nombreux professionnels qui recevaient déjà des masques pendant le confinement voient leur dotation augmenter. De nouvelles professions en recevront, afin d’accompagner la réouverture de leurs cabinets. Les patients infectés par le Covid-19, les personnes cas contact et les personnes à très haut risque médical bénéficient aussi de ces dotations de l’Etat. Pour la population générale, en particulier dans les lieux à risque et lorsqu’elle se rend dans les établissements et chez les professionnels de santé, le port du masque grand public est recommandé. Retrouvez ici le tableau récapitulatif des dotations par professions ou par employeurs.

Alors que débute le déconfinement, l’ARS Guyane a souhaité adapter les recommandations nationales en matière de masques sanitaires à la situation en Guyane. C’est ainsi que pour un maximum de professionnels de santé, les dotations en masques chirurgicaux et FFP2 seront supérieures aux recommandations nationales pour un maximum de professionnels de santé.

Le système d’appairage à une officine, qui a fait ses preuves, est maintenu pour les professionnels de santé déjà dotés et est étendu aux professionnels jusqu’alors non éligibles. Les professionnels recevant des étudiants devront le signaler à leur pharmacie, ces derniers bénéficiant d’une dotation identique.

Le port du masque est également élargi dans la population générale, notamment pour vos patients. Les patients souffrant d’une immunodépression sévère se verront prescrire des masques chirurgicaux de l’Etat par leur médecin traitant ou leur spécialiste hospitalier. Pour les autres vulnérabilités médicales, et en dehors des cas particuliers à l’appréciation des médecins traitants, la protection peut être assurée par un masque grand public (textile ou à usage unique). Les professionnels de santé sont aussi invités à veiller à ce que leurs patients fragiles portent des masques grand public lorsqu’ils viennent consulter. Si les médecins traitant estiment que certains de leurs patients ont néanmoins besoin de masques chirurgicaux, ils pourront prescrire de tels masques, à la vente en pharmacie (hors stock Etat).

En attendant que les pharmacies aient toutes reçu leurs commandes de masques, Clara de Bort, directrice générale de l’ARS, a décidé, en concertation avec l’URPS pharmaciens, de débloque une cinquantaine de boîtes Etat par pharmacie, à destination des patients que les médecins traitants auront jugés particulièrement vulnérables. Ces patients pourront recevoir au maximum 25 masques chirurgicaux, quantité nécessaire pour deux semaines et demie.

Professionnels libéraux déjà dotés (médecins généraux, biologistes médicaux, préleveurs, chirurgiens-dentistes, masseurs-kinésithérapeutes, sages-femmes, IDE et pharmaciens). Le circuit de distribution, par abonnement à une pharmacie, est maintenu. Les dotations augmentent et l’ARS Guyane fait le choix d’attribuer des masques FFP2 à certaines professions. Les médecins libéraux recevront en outre une boîte de 50 masques chirurgicaux par semaine, dont des masques pédiatriques, afin de pouvoir en donner un à chaque patient à qui ils prescriront un prélèvement PCR.

Professionnels libéraux nouvellement dotés (audioprothésistes, diététiciens, ergothérapeutes, opticiens, orthophonistes, orthoptistes, pédicures-podologues, psychologues, psychomotriciens et orthoprothésistes). Votre dotation sera désormais de 12 masques chirurgicaux par semaine. Comme pour les autres professionnels libéraux, vous serez appariés à une pharmacie, ce qui vous évitera le risque de vous rendre dans une officine en rupture de stock. Votre pharmacie de rattachement vous est communiquée par votre représentation syndicale ou, si elle n’existe pas, par l’ARS.

Patients infectés au Covid-19 et personnes contacts. Qu’il soit dans une structure de soins, à domicile, dans un établissement médico-social ou en centre d’hébergement, le patient avéré ou suspect Covid-19 doit porter un masque chirurgical, selon toutes les recommandations scientifiques, du HCSP et de l’OMS. Ce port du masque doit être associé aux autres mesures barrières dont en premier lieu l’isolement autant que possible. L’ARS Guyane attribue 50 masques chirurgicaux, soit davantage que les 28 recommandés. La dotation est la même pour leurs contacts.

Personnes très vulnérables (immunodéprimés sévères). Elles recevront dix masques chirurgicaux par semaine en pharmacie, sur prescription médicale. Pour les autres vulnérabilités médicales, et en dehors des cas particuliers à l’appréciation des médecins traitants, la protection peut être assurée par un masque grand public. Ces recommandations concernant les personnes vulnérables sur le plan médical sont applicables aux adultes et aux enfants.

Etablissements de santé. Les établissements de santé sont livrés par le grossiste répartiteur.

ESMS. Les établissements médico-sociaux sont livrés par le grossiste répartiteur ; les services médico-sociaux par la pharmacie territoriale.

PMI. Comme elle le fait depuis le début du confinement, l’ARS continue de fournir les masques chirurgicaux aux PMI, via la pharmacie territoriale. Le relai sera pris par la Collectivité territoriale de Guyane (CTG) prochainement.

Transporteurs sanitaires. L’ARS maintient la dotation en vigueur pendant le confinement : une boîte par semaine par entreprise, livrée via l’ATSU973, soit davantage que la recommandation de 15 masques chirurgicaux par professionnel.

Prestataires de service et distributeurs de matériel. L’ARS Guyane a choisi de leur attribuer une boîte de 50 masques par mois.

Equipes mobiles de santé publique. Les équipes conservent leur dotation de 9 masques chirurgicaux par ETP, auxquels s’ajoute une boîte de 50 par consultation, pour les patients. Le tout est transmis via la Croix-Rouge française.

Tableau récapitulatif des dotations par professions ou par employeur

Modalités de rémunération des professionnels volontaires intervenant dans le cadre des opérations liées au Covid-19 à la demande de l'ARS Guyane

Tous les agents, soignants et non soignants, au sein d’un établissement de santé ou médico-social sont potentiellement concernés par une mesure d’éviction, en tant que cas confirmé de Covid-19 ou personne contact à risque d’un cas confirmé. Les agents non soignants peuvent également être concernés du fait notamment des contacts fréquents entre soignants et non-soignants. La définition de cas contact ne s’applique pas au soignant en contexte de soin. Une évaluation spécifique doit être réalisée par le médecin du travail ou l’équipe opérationnelle d’hygiène.

Le tableau ci-dessous décrit la procédure pour chaque soignant en fonction de sa situation par rapport au Covid-19.

Le réseau Géronto Guyane a édité une fiche-repère pour aider les proches des personnes âgées à repérer les premiers signes d’une possible infection au Covid-19. Fruit d’un travail en commun de la Maia de Guyane, de la direction de l’autonomie de la CTG et de l’ARS Guyane, elle invite à être vigilants à la fièvre, aux difficultés à respirer, à la perte de goût et/ou d’odorat, à la toux, à la diarrhées, aux nausées, aux vomissements, aux chutes à l’état confusionnel et à une fièvre discrète avec variation de température. L’objectif est que les plus fragiles soient testés le plus tôt possible et, en cas de positivité, d’entrer immédiatement dans un parcours de soin.

Téléchargez la fiche repère

 

reperer covid personnes agees

 

Pour vos patients déclarés positifs au Covid-19 et ne pouvant pas s’isoler à domicile, l’hôtel du Fleuve est une solution à privilégier. Le centre hospitalier de Kourou, gestionnaire du dispositif, met à votre disposition un numéro de téléphone  - le 0694 23 27 57 –pour toutes les questions que vous pourriez avoir à ce sujet. Son personnel assure une réponse tous les jours de 9h à 17h et répond au mail saucovid@ch-kourou.fr également tous les jours. 

 

Patients éligibles :

  • Personnes majeures ou mineurs accompagnés ;
  • Pauci ou asymptomatique, compatible avec un maintien au domicile, sans critères d’hospitalisation ;
  • Pour lesquels les critères de confinement au domicile ne peuvent être remplis
  • Patients autonomes (possibilité d’injection de Lovenox 1 fois par jour par IDE sur place le matin) ;
  • Accord du patient.

 

Si possible, informez le patient :

  • Qu’il s’agit d’une structure d’hébergement (et non hospitalière) ;
  • Qu’il sera gardé jusqu’à J14 du début des symptômes ou de la date du test si asymptomatique ;
  • Qu’il sera gardé jusqu’à J21 si faisant suite à une hospitalisation ;
  • Nécessité d’apporter ses médicaments, vêtements et affaires de toilettes en quantité suffisante pour la durée du séjour.

 

Modalités :

  • Remplir la fiche de demande d’admission ci-jointe
  •  ;

  • L’envoyer à l’adresse saucovid@ch-kourou.fr ;
  • Un mail d’authentification anti-spam vous sera renvoyé lors de votre premier envoi, il est indispensable d’y répondre pour assurer la bonne réception de votre demande, cet e-mail peut être dans vos « courriers indésirable » ;
  • Le CHK s’occupe d’organiser le transport ;
  • Si besoin, vous pouvez joindre le CHK au 0694 23 27 57.

Aller plus loin

Liens utiles

Contact

Contenu

Un numéro vert répond à vos questions sur le Coronavirus COVID-19 en permanence, 24h/24 et 7j/7 : 
0 800 130 000.

Attention, la plateforme téléphonique n’est pas habilitée à dispenser des conseils médicaux